Si j'étais Nicolas Hulot

par Nicolas Richoffer  -  15 Novembre 2010, 23:38  -  #Vie politique

HULOT.2439

1387. Si j'étais Nicolas Hulot, je ne chercherais surtout pas à devenir Ministre de l'Environnement. Qui plus que lui, sinon mieux, dispose de la force médiatique et du soutien populaire pour se placer au dessus des partis et agir en "électron libre", comme il se définit ? Si j'étais Nicolas Hulot, je continuerais à mettre la pression sur tous les politiques, et en particulier sur tous les candidats, pour que leurs beaux discours de campagne, leurs signatures apposées sur les chartes et autres traités, et leurs si chers "Grenelle" n'aient pas un arrière-goût de vaseline. Si j'étais Nicolas Hulot, je me sentirais trahi par Nicolas Sarkozy, tout de vert vêtu durant la campagne présidentielle de 2007, et qui, aujourd'hui, supprime le poste de Secrétaire d'Etat à l'Ecologie, se sépare de Jean-Louis Borloo auquel il avait donné tant d'importance symbolique en le nommant Ministre d'Etat, et transfère le portefeuille de l'Energie à Bercy pour pouvoir parler plus tranquillement aux industriels en oubliant les questions qui fâchent. Si j'étais Nicolas Hulot, je mettrais en garde le Président de la République de le traiter allègrement de menteur lorsqu'il rédigera son bilan et ses promesses en vue de sa réélection.