Manu Larcenet est un rêveur

par Nicolas Richoffer  -  24 Octobre 2012, 20:18  -  #Culture

LARCENET.9029

2096. Manu Larcenet, que j'ai connu par Le Retour à la Terre et Le Combat Ordinaire, est mis à l'honneur par la galerie Champaka, en plein cœur de Bruxelles, où je l'ai rencontré hier. Blast, sa dernière série (en cours), y est mise en valeur dans Blast et les Rêveurs, une expo qui débute aujourd'hui et sera visible jusqu'au 10 novembre. Un titre qui va bien à ce quadra un peu punk, idéaliste et humaniste, dessinateur de bandes dessinées magnifiques, noires, surprenantes. L'homme aime les gens vrais, imparfaits, loin des stéréotypes trop propres, et assume ses contradictions et ses défauts autant qu'il les savoure chez les autres. Manu est un rêveur, un idéaliste des rapports sociaux. Il est un pilier de la culture francophone moderne bien qu'il ne prétende qu'être un mauvais dessinateur qui se sert de ses feutres et de son papier bas de gamme pour raconter des histoires. Pas pour faire des œuvres. Et pourtant…