Game over pour 1500 salariés d'EA

par Nicolas Richoffer  -  10 Novembre 2009, 16:25  -  #Société


1017. Electronic Arts a longtemps été le premier éditeur mondial de jeux vidéo. Dépassé par Activision-Blizzard en 2008 sur ce marché énorme qui ne connaît (presque) pas la crise, le géant américain reste n°2 mondial et revendique même la première place des ventes. Mais tel la World Compagny, il doit multiplier les opérations, aussi contradictoires soient-elles. Ainsi, quelques heures après avoir annoncé le rachat de l'éditeur Playfish pour près de 400 millions de dollars, EA prévoit la suppression d'environ 1500 postes dans le monde, ce qui réduira son effectif de 17%. Le Canada, comme ici à Vancouver où la marque avait déjà fermé son studio en début d'année, fera partie des pays les plus touchés. Cela fait onze trimestres de suite que le groupe californien perd de l'argent (dont 391 millions de dollars au second trimestre 2009) malgré un chiffre "record" de ses ventes totales, à près de 1,2 milliard de dollars. Quand on vous dit que l'économie perd la tête…