Dans la maison de Neptune et d'Amphitrite

par Nicolas Richoffer  -  12 Novembre 2011, 23:57  -  #Culture

12.HERCULANUM.8605

1749. Bienvenue dans le triclinium, disons dans le salon, de la maison de Neptune et d'Amphitrite. Il y a plus de 1932 ans, cette mosaïque, comme tout ce qui l'entourait, était recouverte par un mélange de boue et de lave, fruit de l'éruption du Vésuve. Vous savez, celle de 79, qui le 24 août de cette année-là, anéanti Pompéï. Cette mosaïque, elle, est de l'autre coté du volcan, à Herculanum. C'est sa chance. Ici, une gangue volcanique a conservé pendant des siècles la ville, ses maisons, ses œuvres d'art. Même les couleurs sont intactes. Peut-être grâce à Amphitrite (ici à droite), une nymphe marine femme de Poséidon, qui tient compagnie à Neptune, l'alter-ego chez les grecs de… Poséidon. Justement : Poséidon, initialement dieu des mers et des océans en furie, est aussi le dieu des tremblements de terre. De là à dire que c'est grâce à ce dernier maroquin qu'il a décidé de sauver cette œuvre d'art…