Ceux qui ne viennent pas pour taper le carton

par Nicolas Richoffer  -  7 Avril 2010, 22:03  -  #Deux tons et uniformes

SANTE.3391

1165. Durant cinq heures, aujourd'hui, la prison de la Santé (XIIIe arrondissement de Paris) a été le théâtre d'une prise d'otage. L'un des détenus a en effet séquestré le médecin-chef de la prison. Le problème, c'est que Francis Dorffer est un bon client… Inscrit au fichier des "Détenus Particulièrement Signalés", le bougre en est à sa troisième prise d'otage, après celle de la prison de Clairvaux en novembre dernier et celle de la maison d'arrêt de Nancy trois ans plus tôt. Il a été condamné à plusieurs reprises pour viol, violences, homicide volontaire et donc prise d'otage… En 2003, à Metz, il avait égorgé son codétenu avec une fourchette pour une vague histoire de programme télé. 30 ans ferme.

Aujourd'hui, donc, l'affaire a été prise au sérieux. Le quartier a vite été bouclé et quadrillé par policiers et gendarmes, dont la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI), qui entre ici dans l'établissement. Et pas pour venir jouer au cartes…