Batlik fait du choix de la liberté un art

par Nicolas Richoffer  -  17 Février 2010, 23:42  -  #Culture - Portraits

BATLIK.8828
1116. Batlik, c’est un symbole de la résistance au système. « Je fais ma musique de manière indépendante, et je me rend compte qu’aujourd’hui, tout est fait pour la musique produite par l’industrie musicale. La part qui est laissée à ceux qui ne font pas partie de cette industrie devient de plus en plus dérisoire. »
Pour autant, et il le prouve d’année en année avec À Brûle pourpoint, son label, il est encore possible de vivre et de faire vivre de sa musique en marge d’un système qu’il qualifie de destructeur de talents. «  Pour moi, un artiste est censé être libre de ses choix, de ses envies, de la manière dont il fait les choses. Or, le système le déresponsabilise complètement et l’artiste qui signe chez un producteur n’a plus conscience de la réalité du monde qui l’entoure. Pour ne pas tomber là-dedans, je ne voulais pas avoir de patron. J’aime ma vie d’artiste, je trouve qu’elle a du sens, parce que je suis libre.»
Batlik, que j'ai rencontré et photographié à l'occasion de la sortie de son dernier album, est en tête de liste dans mon Ipod depuis un peu plus d'un an. Piochez dans la playlist ci-contre quelques-uns de ses meilleurs morceaux, essentiellement issus de son album live En Machant Bien, ou découvrez L'Art des Choix, sorti en janvier 2010.