Celles à qui il manquait un sourire

28 Mai 2009, 22:18  -  #Le reste


851. Aujourd'hui, je faisait partie des dizaines de journalistes qui ont passé leur journée à attendre la sortie de Julien Coupat devant la prison de la Santé, incarcéré depuis plus de six mois pour les sabotages de lignes SNCF. Agressif et méprisant, son comité de soutien était là, chargé de faire diversion pendant que Coupat était évacué dans le coffre d'une voiture… Joli coup. Ah oui, au fait… Pour répondre à l'agacé "elles te plaisent mes lunettes" de celui-ci, je répondrai simplement : oui, mais ils leur manque quand même un sourire pour un jour de libération. Et j'ajouterai peut-être aussi un nom d'oiseau en conclusion.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :